Art martial

 L’aïkido est un art martial visant à développer l’équilibre psychique et physique de l’individu grâce à une connaissance approfondie de lui-même. Art de paix créé par le maître japonais Morihei Ueshiba (1883-1969) au Japon à partir de techniques à mains nues ou d’écoles de sabre. Son objectif était de développer l’harmonie et la paix entre les individus et les peuples.

 En Europe l'aïkido fut surtout développpé sous la direction de Nobuyoshi Tamura, élève du fondateur, qui réside en France depuis 1964. il est actuellement le Conseiller Technique National de la Fédération Française d'Aïkido et de Budo. Et de la Fédération Européenne d'Aïkido.

                                                        

Tamura14Tamura Sensei

aï : cela signifie plus qu'être ensemble, c'est l'état de non-dualité quand vous faites ''un'' avec le tout.

ki: vient du chinois '' tchi'' qui, initialement désigne «  la vapeur qui sort du riz en train de cuire ». cela donne ensuite des notions telles que souffle, énergie.

do : vient du chinois'' tao'' qui signifie voie, chemin, discipline.

 

 

Education

L'aïkido propose une méthode d'éducation physique, technique et morale. Le pratiquant devient le propre acteur de ses apprentissages et développe une attitude, une manière d'être visant à résoudre les conflits de manière calme et mesurée. Il apprend à agir, créer, montrer, aider, évoluer, organiser. Ceci contribue au développement harmonieux de l'individu dans son environnement, et donc dans la société.L'aïkido permet de se construire soi-même, avec l'autre, sans que ce soit dans l'adversité : le pratiquant recherche un esprit de détente, de relâchement, apprend à  connaître ses limites et à savoir s'en servir, à concilier un regard intérieur et extérieur.

 Un autre thème fondamental dans les disciplines orientales est mis en oeuvre avec l'aïkido : la globalité. Le pratiquant recherche l'unité du corps, l'unité dans le mouvement, l'unité entre attitude (étiquette) et technique, l'unité avec l'autre.

 « Le but de l'aïkido n'est pas de corriger les autres mais de vous corriger vous-même » (M. Ueshiba). La pratique de l'aïkido est donc possible pour des individus de tout âge et de toute condition physique.

 

 Techniques

 Les formes de travail de l'aïkido sont très nombreuses. On peut pratiquer à mains nues contre un ou plusieurs adversaires, armés  ou  non. Les armes en bois (bâtons – jo, sabre – bokken, couteau – tanto) font partie intégrante de la pratique et sont à l'origine des techniques étudiées à main nue.

 

Fondamentaux :

   posture / shisei ;                              

   respiration / kokyu ; 

   être prêt – garde / kamae ;            

   engagement / irimi ;

   relation spatio-temporelle / ma ai ;

   changement de direction / tenkan ;

   frappe non portée / atemi ;             

   déplacement du corps/tai sabaki ;

   envers – endroit / omote – ura

 

Pratique

 Avec cette discipline, le pratiquant s’éduque, rechercher la souplesse, affine la perception de son corps et sa coordination, développe la concentration, le respect d'autrui, le contrôle de ses émotions et la confiance en lui.

 L'aïkido se pratique au sein d'un dojo, littéralement « le lieu d'étude de la voie », à la fois le lieu physique et l'âme de toutes les personnes qui le fréquentent.

 Une séance d'entraînement comprend :

  • une phase de préparation : respiration, étirements, massages, exercices de déplacement, roulades dont le rôle est d'amener progressivement le corps et l'esprit à la phase suivante.
  • une phase de travail des techniques à deux partenaires à différents rythmes. Les phases dans lesquelles on recherche la précision et les phases dans lesquelles on privilégie la mobilité sont alternées.
  • une phase de retour au calme

 Osensei6

                 Morihei Ueshiba